La France puissance européenne mauvaise élève du recyclage plastique ? Quelles issues pour le futur ?

Par Pierrick Skora, étudiant ESTA Belfort, 05/2020

Mots-clés: #Plastique #Recyclage #FranceVSUE #Futur

Depuis maintenant quelques années, il semblerait qu’un consensus mondial se soit établi concernant la nécessité de réduire l’impact environnemental de l’activité humaine sur la planète Terre. De ce constat général, nous allons aborder une des problématiques majeures de notre société : le traitement des déchets plastiques. Cet article sera porté sur l’Europe et plus particulièrement la France. Dans un premier temps, nous allons comparer la gestion des matières plastiques en France, par rapport à certains de ses voisins européens. Enfin, nous verrons les solutions potentiellement applicables afin d’améliorer la gestion du plastique dans notre société et ainsi préserver notre planète.

Quelques notions de bases concernant le plastique et son recyclage

Tout d’abord, penchons-nous sur l’importance économique de l’industrie plasturgique en Europe. D’après le rapport annuel réalisé par Plastic Europe (2018), l’industrie plasturgique emploie environ 1,6 million de personnes, dans plus de 60 000 entreprises.
En 2018, ce secteur a généré en Europe un chiffre d’affaires de 360 milliards d’euros, à titre de comparaison cela représente environ 2 fois le CA de la filière automobile en France en 2019 selon la Direction Général des Entreprises (DGE) ©2020.

Cette même année, toujours d’après le même rapport annuel, l’Europe a produit 61,8 millions de tonnes de déchets plastiques, 17% du volume mondiale. En 2018, l’étude affiche une baisse de 5% par rapport à 2017. Seulement 75% de ces 62 millions de tonnes sont collectées dans les filières de recyclage européennes.

Il existe 3 types bien distincts de déchets plastiques :

  • Les déchets générés représentent l’ensemble des matières plastiques produites. Divisés en 2 catégories : les Thermoplastiques (recyclable mais non biodégradable) et les plastiques thermodurcissable (non recyclable et non re-modelable).
  • Les déchets collectés sont l’ensemble des déchets qui sont récupérés par les chaînes de ramassage.
  • Les déchets recyclés représentent une partie des déchets collectés. Ces derniers sont transformés afin d’être réutilisé sous d’autres formes. La chaîne de recyclage comporte 2 catégories : la chaîne de recyclage des emballages plastiques post-consommation (utilisés dans les foyers, commerces et industries), et le traitement des déchets plastiques pré-consommation (emballages notamment).

Or il s’avère que ce sujet est d’une grande complexité étant donné que la matière plastique évolue sous différentes formes : matière première, produit semi fini, produit fini, emballage, déchet, stock de déchets collectés, stock de déchets recyclés, stock de déchets non recyclables.
De plus, ces matières plastiques peuvent faire l’objet au niveau de chaque pays, de flux d’importations et d’exportations, ainsi les comparaisons de données (input-output) s’avèrent très confuses. Il se trouve que je me suis très rapidement rendu compte qu’il est facile d’en arriver à comparer des éléments non comparables. Du fait, que l’ensemble des tenants et aboutissants des flux de matières plastiques est difficile à cerner. C’est pourquoi j’ai décidé de concentrer cet article sur une partie très infime d’un sujet extrêmement vaste.

La France et le recyclage ?

Comme nous pouvons le voir sur le diagramme en bâton ci-dessous réalisé par Plastic Europe (©2018) et repris par Tristan Gaudiaut dans son article «La France, cancre européen du recyclage des emballages plastiques » publié sur le site Statista (© 11/09/2019). La France est classée 27e pays européen en matière de recyclage plastique, avec seulement 26,2% de ses déchets plastiques recyclés, elle possède l’un des taux les plus bas d’Europe malgré une consommation de plastique très élevée.

En effet, la France est le 3e pays européen en termes de consommation de plastique, derrière l’Allemagne et l’Italie toujours d’après les chiffres de Statista (©2017). Cependant ces pays, grands consommateurs de plastique également, affichent des taux bien plus élevé de recyclage des matières plastiques.

Une fois collecté comment sont traités les déchets plastiques générés par l’activité humaine ?

Toujours d’après le rapport annuel de PlasticEurope (2018), dans la filière du traitement de déchets plastiques post-consommation, seulement 32% du volume total est recyclé, ainsi 42,6% est utilisé en tant que comburant pour générer de l’énergie et 24,9% du tonnage sont enfouis.
Un classement européen du taux de plastique recyclé dans cette filière a été établi par PlasticEurop. La France est à la 15ème place de ce classement. De plus, la France n’est pas un pays pionner parmi les pays légiférant les enfouissements de matières plastiques comme d’autres puissances européennes telle que l’Allemagne.

Le rapport annuel de PlasticEurope (2018), montre l’évolution des différents moyens de traitements des déchets plastiques post- consommation en France, ci-contre, sur la période 2006 – 2016. En doublant ses capacités de recyclage sur la période, la France n’est pas parvenue à recycler autant de déchets plastiques que de tonnes enfouies, malgré une réduction de presque 25% du tonnage enfouis sur la même période.

Concernant le recyclage des déchets dû aux emballages plastiques (pré-consommation), la France a augmenté ses capacités de recyclage de seulement 30% en 10 ans et diminué ses capacités d’enfouissement de 20%. Malgré ces évolutions, la France enfouit toujours plus de déchets plastiques qu’elle n’en recycle.

Nous allons maintenant nous pencher sur le traitement des déchets plastiques de deux de ses voisins européens que sont le Royaume-Uni et l’Italie.

Évolutions des différentes solutions utilisées pour le traitement des déchets plastiques au Royaume-Uni sur la période 2006-2016. PlasticEurope Annual Fact (2018)

Évolutions des différentes solutions utilisées pour le traitement des déchets plastiques en Italie sur la période 2006-2016. PlasticEurope Annual Fact (2018)

Grâce à ces différentes courbes nous pouvons comparer les différents modes de traitements des déchets plastique de 3 pays européens dont la France.

Ces 3 pays ont eu un nombre de kilotonnes de plastique à traiter à peu près équivalent sur l’ensemble de la période 2006-2016. D’après ces courbes, nous pouvons dire qu’en l’espace de 10 ans, le recyclage de matières plastiques est resté en troisième et dernière position en France, derrière l’enfouissement et la reconversion énergétique. Au contraire l’Italie qui a fait évoluer le recyclage, de la troisième à la seconde position en terme de méthodes de traitement des déchets plastiques. De même, le Royaume Uni recycle maintenant davantage, qu’il n’enfouit ou reconvertit ses déchets plastique en énergie.

L’évolution de ces courbes montre donc que les investissements réalisés par la France pour réduire les enfouissements, augmenter le recyclage et favoriser la reconversion énergétique des déchets ont été inférieurs à ses voisins européens et insuffisants par rapport aux augmentations de la consommation de matières plastiques. Nous pouvons donc en conclure que la France n’a pas exercé une politique environnementale à la hauteur de ses deux voisins européens, malgré ses capacités financières, non négligeables. La France est donc réellement un mauvais élève concernant le recyclage de ses matières plastiques.

Néanmoins, j’ai lors de mes différentes recherches j’ai eu l’impression que les acteurs économiques de ce marché ne mettent pas l’ensemble des données du secteur à disposition. J’aurais notamment souhaité pouvoir avoir accès aux différentes utilisations du plastique recyclé, ainsi qu’aux données concernant la répartition de production entre les thermoplastiques et les thermodurcissables. De plus, je n’ai pas rencontré de données concernant la durée de vie moyenne d’utilisation d’une tonne de plastique. Ces éléments sont intéressants puisque chaque objet en plastique autour de nous représente un futur déchet.

Quelques solutions existantes dans le monde, dont la France pourrait s’inspirer.

Face aux enjeux environnementaux actuels de notre société, une prise de conscience est en marche. Nombreuses sont les solutions en développement pour pallier le problème des déchets plastiques.
Parmi ces solutions, nous pouvons y trouver la réalisation de routes en plastique recyclé. D’après l’article de L’Usine Nouvelle « Et si, demain, les automobiles empruntaient des routes en plastique usagé ? » (02/05/2017) une société écossaise est arrivée à se demander pourquoi nous ne pourrions pas substituer un polymère par un autre en remplaçant le bitume de nos routes, parcs ou terrasses par du plastique recyclé. Cette entreprise a donc entrepris la transformation des déchets plastiques en petites billes, que l’on appelle MR6 Pellet.
D’après l’article « Du plastique recyclé pour des routes plus résistantes » publié sur le site The Economist (15/092018), un partenariat entre Total, et 2 sociétés néerlandaises KWS et Wavin vise à développer les premières routes en plastiques recyclés. Ces nouvelles routes ont démontré de nombreuses propriétés intéressantes : 60% plus résistantes, 10 fois plus durable et plus économique que les routes traditionnelles. Le coût de construction d’une route en plastique recyclé est comparable au coût de construction habituelle cependant la longévité et l’efficacité de ces nouvelles routes sont décuplés. De plus, la nécessité de millions de barils de pétrole pour créer de nouvelles routes ou rénover les routes existantes représentent un autre problème environnemental majeur auquel cette solution peut répondre.

Par ailleurs, l’article « Déchets plastique : Recherche solutions désespérément » de Plastic Mag, publié en janvier 2018, recense de nombreuses autres solutions :
En Colombie, les déchets plastiques sont utilisés pour construire des maisons aux personnes sans-abris. En effet, une entreprise de recyclage des déchets plastiques a mis au point une brique, composée de déchets broyés et fondus dans des moules, permettant de construire des maisons à faibles coûts. Au Panama, les déchets plastiques récoltés sur l’île sont utilisés comme matériaux isolants pour les nouvelles habitations. La première maison construite s’est avérée thermiquement très efficace, parasismiques et a uniquement nécessité 10 000 bouteilles de plastique. Enfin au Kenya, une association récolte les déchets plastiques, notamment les tongs usagées, pour construire des bateaux.

A une toute autre échelle, nous pouvons y retrouver des projets tels que l’Ocean CleanUp ou encore la collaboration entre Adidas et l’ONG Parley for Oceans :

  • L’Ocean CleanUp est un dispositif néerlandais de récolte des déchets plastiques dans les océans ayant pour but de réduire la superficie du huitième continent présent au Nord-Est de l’Océan Pacifique.
  • La firme allemande Adidas s’est mise au défi de s’impliquer face aux enjeux environnementaux en vendant des chaussures créées à partir de déchets plastiques récoltés dans les océans : bouteilles, filets de pêches, etc…

Toutes ces solutions sont à explorer et à développer afin d’améliorer capacités de recyclage des plastiques français. A l’heure actuelle, au niveau mondial, moins de 10% des plastiques produits depuis les années 50 ont été recyclés selon l’article « 5 chiffres chocs démontrent pourquoi le plastique est un fléau planétaire » publié sur le site du Figaro le 11 septembre 2018. Les déchets plastiques représentent donc une véritable urgence. Il est essentiel que nous revoyions à notre niveau, la manière dont nous consommons le plastique. Et il est urgent que les décisionnaires français et mondiaux mettent en place des mesures sans précédent afin de couper court à ce désastre environnemental qui dure maintenant depuis des dizaines d’années.

Références

Direction Générale des Entreprises (DGE), (2020). – Secteur Professionnels – Industrie : Automobile. [Viewed 15/04/2020]. Available from: https://www.entreprises.gouv.fr/secteurs-professionnels/industrie-automobile-france

Le Figaro (©2020). 5 chiffres chocs démontrent pourquoi le plastique est un fléau planétaire Mathilde Golla (11/09/2018) Viewed : [26/03/2020]. Available from : https://www.lefigaro.fr/conso/2018/09/11/20010-20180911ARTFIG00013-5-chiffres-chocs-demontrent-pourquoi-le-plastique-est-un-fleau-planetaire.php

L’Usine Nouvelle(2020).  « Et si, demain, les automobiles empruntaient des routes en plastique usagé ? » (02/05/2017) [online] Viewed :  [25/03/2020]. Available from : https://www.usinenouvelle.com/article/et-si-demain-les-automobiles-empruntaient-des-routes-en-plastique-usage.N534524

PlasticEurope, (2018). Plastics – the Facts 2018 [online] Viewed : [04/2020]. Available from: https://www.plasticseurope.org/fr/resources/market-data

PlasticLeMag, (©2020). Déchets plastique : Recherche solutions désespérément [01/2018]. ) [online]  Viewed :  [25/03/2020]. Available from : http://plastic-lemag.com/Dechets-plastiques-:-Des-solutions-inventives-aux-quatre-coins-du-monde

Parley For the Oceans(©2020) [online].  Viewed : [26/03/2020]. Available from : https://www.parley.tv/updates/2019/5/21/alphaedge-4d-adidas-parley

The Economist (©2020). Du plastique recyclé pour des routes plus résistantes (15/09/2018) [online] Viewed : [25/03/2020].  Available from : https://technologiemedia.net/2018/09/15/du-plastique-recycle-pour-des-routes-plus-resistantes/

The Ocean Clean Up (©2020) [online].  Viewed : [26/03/2020]. Available from : https://theoceancleanup.com

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. M.Skora

    Tout d’abord : félicitations pour votre bel écrit, autant d’actualité que pertinent.
    J’aimerais aborder quelques notions gravitants autour de votre étude Française du recyclage plastique.

    Rappelons qu’en Juillet 2017, Edouard Philippe (premier ministre Français) déclarait devant l’assemblée nationale que d’ici 2025, 100% des plastiques seraient recyclés et une diminution de 50% des déchets mis en décharge. Un objectif bien incertain comme le corrobore votre article, de plus dans ce même temps, la Chine ferme ses frontières aux déchets… Toutefois la source du problème est-elle réellement le recyclage ou la surconsommation de plastique ? Il est vrai que depuis les années 60, par le travail du pétrole; le plastique sous différentes formes apparait comme une formidable découverte et fera par ailleurs des dizaines de milliards d’euros de contribution aux finances publiques dans les états européens ainsi que de nombreux emplois. Maintenant imageons le recyclage en France: D’après certaines études les Français consommeraient et jetteraient leur equivalent en poids de plastique. Cette masse est donc collectée à 100% (avec un peu de chance en 2025…). Maintenant, sans parler des acheminements et collectes, le processus de recyclage consomme des energies primaires; a cela s’ajoute le fait qu’hormis les plastiques utilisés pour les bouteilles, tous nécessite du plastique neuf à ajouter au recyclage (d’après mon experience). Il faut savoir que le nombre de recyclage d’un produit plastique est limité, et peut le rendre nocif! De ce fait je rejoins vos rapports de suggestions voyant à réutiliser nos déchets plastiques recyclés dans d’autres domaines tels que les routes !
    Pourriez vous me communiquer votre point de vue sur le sujet ?

    Merci pour cet article plein de bon sens, rappelons que la « France » n’est pas qu’une zone géographique, mais bien ce qu’en font ses habitants, nous: Les français.

    François.

    J’aime

  2. Bonjour François,

    Merci pour votre commentaire. Certes le recyclage n’est pas la solution puisqu’actuellement nous n’arrivons pas à recycler autant de déchets que nous en consommons. De plus, nous ne savons pas quoi faire des déchets recyclés( d’où la présence de pistes à explorer pour l’utilisation de ces déchets).
    Mon point de vue sur le plastique est le suivant: Je pense qu’il faut urgemment, non seulement recycler un maximum le plastique afin de limiter son impact, en changeant voir même en supprimant complètement notre consommation et ses utilisations. Le plastique est une matière première qui est une aberration énergétique et une catastrophe environnemental, durant toutes les étapes de sa « vie » (extraction, transformation, distribution, consommation, collecte & recyclage compris).

    J’espère avoir répondu à votre question, bon courage pour vos partiels.

    Pierrick

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :